logo du site et lien-retour vers la home page française image décorative arrow back

L'apparition de la Vierge d'Utelle en 850

bandeau décoratif pour les pages du site, qui rappelle celui de la page d'accès général et celui de la home page de la partie française

L'époque carolingienne fut gratifiée d'une apparition de la Vierge. Elle eut lieu en 850 lorsque trois marins espagnols, ou portugais, les frères Olivarès, pris dans une tempête près de l'embouchure du Var et menacés de périr, firent le voeu de bâtir un oratoire à la Vierge s'ils étaient sauvés. Selon les traditions, soit Marie, alors leur apparut et leur montra, dans les lointains du haut-pays niçois, une montagne baignée de lumière, dominant les autres montagnes et le ciel serein s'en répandit sur la mer et la tempête cessa, soit ils virent sur cette montagne lointaine une lumière qui les guida et leur permit d'aborder sains et saufs. Fidèles à leur voeu, ils se rendirent sur la montagne et y bâtirent un petit sanctuaire. Les trois marins, d'ailleurs, s'installèrent dans la région, l'un à Utelle, l'autre à La Tour, Le troisième au Figaret. De grands pélerinages furent organisés à la madone d'Utelle au Moyen Age. En 1510 une sourde-muette fut guérie ainsi que, plus tard, le comte de Tende. Dévasté par la Révolution, le sanctuaire fut reconstruit par la population en 1806, qui fit don de matériaux et de travail. Une Vierge polychrome, vraisemblablement du XVIIIème siècle, s'y trouve. Le 27 juin 1938, enfin, le nonce apostolique couronna la statue de "Notre-Dame des Miracles" d'une couronne, au nom du pape Pie XI. Le village d'Utelle fut rattaché aux comtes de Provence ou de Nice. La Vierge d'Utelle est encore honorée de nos jours, les lundi de Pâques et de Pentecôte, le 15 août et le 8 septembre. Située au-dessus du village, à 1180 m, le sanctuaire de Notre-Dame des Miracles, domine toutes les vallées avoisinantes jusqu'à la baie de Nice. De façon remarquable, près du sanctuaire, se trouve de petites étoiles fossilisées, restes de coraux anciens

Utelle fait partie des villages liés au parc du Mercantour, à la Vallée des Merveilles et à celle de la Vésubie et on a trouvé, près de Nice, des restes d'Homo Sapiens d'aux alentours de 390 000 ans, à Terra-Amata. La population antique, la tribu des "Oratelli", des Ligures, fut peu à peu intégrée par les Celtes puis romanisés, comme toute la région

vallée du Var, Bosphore, environs de Jérusalemcliquez vers une vue de la vallée du Var, du Bosphore et des environs de Jérusalem

Une remarque intéteressante, que l'on peut faire à propos de cette apparition mariale, fondée sur Google Earth -ce logiciel gratuit qui permet d'accéder à une banque de données de vues de la Terre depuis l'espace- est que l'aspect de la basse vallée du Var, vu de l'espace, ressemble nettement à un serpent, figure nette et bien connue du Mal, sans compter que la tempête pourrait fort bien pu avoir lieu dans le prolongement de la figure. Sur cette base, l'idée nous est venue, sur des lieux nettement en relation -ou en opposition- avec le catholicisme, de rechercher si une telle symbolique existait. Et, il semble bien que oui! De grandes villes liées au catholicisme -ainsi Paris, ou Rome- montrent cette symbolique ainsi, d'ailleurs, que Byzance, des capitales du monde arabe ou de grandes villes de la Réforme. Dans le cas des villes catholiques, la symbolique, bien sûr, a été contre-balancée, par d'importants repères chrétiens (ainsi Notre-Dame à Paris), ce qui n'a pas été le cas des villes non catholiques ou non chrétiennes. S'il s'avérait que cela dépasse la simple coïncidence, on aurait sans doute une très belle illustration de ce que l'Histoire semblerait bien être une histoire d'une lutte entre le Bien et le Mal et que la science même, qui, finalement, permet aux hommes des points de vue qui, jusqu'il y a peu encore, n'étaient réservées qu'à Dieu, abonde en ce sens. Le catholicisme, qui a vaincu le Mal à la base, permet encore cependant que ce dernier soit actif dans le monde jusqu'à la Fin des Temps
images: vallée du Var (DigitalGlobe, NASA), Byzance (NASA), Jérusalem (DigitalGlobe), avec Google Earth

Website Manager: G. Guichard, site Learning and Knowledge In the Carolingian Times / Erudition et savoir à l'époque carolingienne, http://schoolsempire.6te.net. Page Editor: G. Guichard. last edited: 12/28/2010. contact us at geguicha@outlook.com